Voleurs et fossoyeurs de la sécurité sociale ! Vive les médecins généralistes !

Publié le par cedric o

Peu de mots pour décrire une nouvelle passée inaperçue dans les colonnes des quotidiens Français... Le tarif de la consultation des médecins généralistes augmente de 1 euro dans quelques mois puis de 1 euro dans quelques mois... après avoir augmenté de 1 euro il y a quelques mois !

A l'heure où le gouvernement Français dérembourse des médicaments qui seront désormais à la charge des patients, il faut croire qu'il convenait d'augmenter le salaire de cette catégorie sociale manifestement en grande difficulté que sont les médecins généralistes. A l'heure où les patients doivent désormais payer forfaitairement 1 euro par consultation en sus de leurs contributions sociales, parce que, nous dit  le gouvernement Français, la sécurité sociale est grande difficulté, il faut croire qu'il convenait d'augmenter le salaire de cette catégorie sociale manifestement en grande difficulté que sont les médecins généralistes. A l'heure où le gouvernement Français appelle à la responsabilité diu citoyen qui consomme trop de médicaments, car on le sait bien, on consomme des médicaments non parce qu'on est malade ou en mauvaise santé mais bien parce qu'on est irresponsable, il faut croire qu'il convenait d'augmenter le salaire de cette catégorie sociale manifestement en grande difficulté que sont les médecins généralistes.

1. Les médecins dits libéraux sont des salariés de l'Etat. Ce n'est pas de l'ordre de la certitude, de la conviction ou du point de vue, c'est un fait. Les médecins sont rémunérés directement par les Caisses Primaires d'Assurance Maladies de la Sécurité Sociale. Les médecins sont donc rémunérés par des organismes d'Etat entièrement financés par les contributions sociales du peuple. Le peuple dans son entièreté contribue à ce système, entreprises, entrepreneurs et salariés. Les médecins sont donc salariés grâce à nous, grâce à notre contribution, celle du peuple ! Nous avons donc la responsabilité du revenu des médecins, nous avons la responsabilité de leur attribuer un salaire décent. Il faut croire qu'en ces temps de vaches maigres, gagner plusieurs plus de 60 000 euros par année, en moyenne, 5000 euros par mois, n'est pas suffisant... Il y a de quoi méditer quand certains s'insurgent contre le smic à 1500 E. (source insee, http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1084/ip1084.html)

2. Les médecins généralistes n'assument pas leurs responsabilités. Il est donc osé de prétendre que ce sont les citoyens usagers, et non consommateurs, de la Sécurité Sociale qui manquent à leurs responsabilités. Il conviendrait de s'intéresser aux responsabilités du corps médical des généralistes ainsi que du gouverenement. En passant à 22 euros très bientôt puis à 23 euros en 2008, l'augmentation des consultations aura été de 3 euros en 4 ans... 15% d'augmentation... Il faut croire que certaines catégories sociales sont plus dans la difficulté que d'autres au point qu'il soit tellement urgent d'accorder de telles hausses de salaires. A cela, il faut rajouter que dans l'accord signé cette semaine, les médecins s'engagent à moins prescrire de manière à compenser la charge supplémentaire engendrée par cette augmentation... Oui, en tant que citoyen, il de de bon ton que ces gens là me culpabilisent parce que je suis un irresponsable consommateur de médicaments... Chercher l'erreur...

3. Les médecins sont les voleurs et les fossoyeurs de notre Sécurité Sociale. Pour leurs propres intérêts égoïstes, pour l'unique profit de leur corporation, ils sont prêts à creuser le soi disant déficit de la branche maladie de la Sécurité Sociale en nous faisant croire que tout cela, c'est de Notre Responsabilité. Je suis responsable. Voilà un adage manifestement bien éloigné du corps des Généralistes. Je suis responsable. Voilà un adage bien éloigné du Gouvernement. Et nous devons, nous, le peuple, consentir à des efforts et des sacrafices.... Soit, je suis responsable... Qu'ils le soient !  

 

Publié dans Articles divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article