Iran : un débat aurait été préférable !

Publié le par comet

Pris à parti dans une polémique née d’un article que j’ai écrit sur l’Iran, un article publié le lendemain de l’élection et taxé « d’islamo-gauchisme » par Maurice Szafran et Martine Gozlan, non suite à sa parution, mais suite à la réponse de Libération cinq jours plus tard, une réponse qui pourtant ne critiquait pas l’article sur son « islamo-gauchisme » supposé, il semble important d'apporter quelques clarifications.


Un article « inexact quant aux faits et navrant sur le fond » selon les initiateurs de la polémique. Commençons donc par ces clarifications qui s’imposent en s’inspirant des écrits avisés du directeur de Marianne, « La liberté (…) n’autorise pas à écrire n’importe quoi, n’importe comment, n’importe où » et pas uniquement sur la toile, serait-on tenté de préciser. Un argumentaire que je reprends point par point.


1) Szafran et Gozlan affirment : « 
En dépit de tripatouillage dans les urnes, Ahmadinejad a réellement gagné ». C’est faux. Je n’ai jamais ni écrit, ni pensé, ni affirmé quoi que ce soit qui puisse s’apparenter à cela. D’ailleurs, compte tenu du contexte en Iran lundi matin dernier, il convenait d’être prudent sur la lecture de ce qui s’y passait. J’ai donc parlé des débats, des votes, des fraudes, de l’antisémitisme puant d’Ahmadinejad et de son élection, au conditionnel, par les « pauvres et les provinces ». D’ailleurs, je n’étais pas le seul à le faire puisque c’était le même son de cloche dans la matinale de France Inter, une source que j’ai expressément citée mais que le journaliste de Libération avait pris soin de couper en critiquant mon article jeudi dernier.

2) Szafran et Gozlan affirment : « 
Au delà des habituelles complaintes de ces occidentaux qui n’y entendent rien, le même Ahmadinejad incarne à sa façon le combat du peuple iranien contre l’impérialisme. » Ce n’est encore que tromperies. D’ailleurs, pourquoi ne pas avoir cité des extraits attestant de tels propos? Non par pudeur, mais parce qu’ils n’existent pas. Impossible donc de citer quoi que ce soit sans se fourvoyer. J’ai écrit que le fond de commerce d’Ahmadinejad était la lutte contre l’hégémonie américaine et qu’il s’en était servi pour s’attirer des voix. Pas que je partageais ses opinions détestables. Il existe une différence infranchissable entre une tentative d’explication d’un vote et sa justification.

3) Szafran et Gozlan affirment : « 
Confits dans leurs préjugés culturels et idéologiques, Libération et la Croix se sont avérés incapables, aveuglés qu’ils sont pas leur occidentalisme, de discerner les deux évidences précitées. » Là, c’est le procédé qui pose question et qui, par son côté réducteur, biaise la réalité. Parce que j’ai effectivement mis en cause Libération et la Croix, et probablement avec maladresse, je l’admets. Mais point du tout sur les « deux évidences précitées ». Sur leur ethnocentrisme. Un parti pris que j’assimilais à un soutien naïf au religieux Moussavi. Des mots assurément trop forts à la lumière des évènements, mais tellement éloignés de « l’Islamo-gauchisme » faisant la lie « d’une idéologie criminelle, l’islamisation car c’est bien de cela qu’il s’agit », comme le prétend le directeur de Marianne.


In fine, pour ceux qui n’auraient pas lu l’article incriminé, il est disponible ici. Chacun pourra donc se faire son idée. Car en fin de compte, un débat aurait été préférable et beaucoup plus productif. Mais c’est l’affrontement qui a été choisi, un affrontement d’autant plus rocambolesque que ses fondements étaient faussés dès le départ. Je n’en demandais pas tant. 

Article modifié à 09H45
___________________________________________
Parce que le Débat reste toujours possible...
Pour ceux qui souhaitent reprendre le cheminement de l'histoire et afin que chacun puisse se faire son idée, je mets donc les liens de tous les articles concernant cette affaire. Des articles parus dans Libération, Arrêt sur images, Marianne, et Rue89. Ils sont mis dans l'ordre chronologique dans un souci d'honnêteté.

1) Iran : Cessons de prendre nos rêves pour des réalités, par Cédric Omet, paru sur Marianne le 15.06.2009 à 13h50 (puis censuré le 20.06.2009)
2) En France, querelle de médias autours du vote, par Cristophe Ayad, paru sur Libération le 19.06.2009
3) La Révolte des Iraniens vue par Marianne, par Maurice Szafran et Martine Gozlan, paru sur Marianne le 20.06.2009 à 19h30
4) Marianne censure son site, par Gilles Klein, publié sur Arrêt sur Images, le 21.06.2009 à 17h48
5) Marianne et l'Islamo-gauchisme, par Maurice Szafran et Martine Gozlan, publié sur Libération le 23.06.2009
6) Marianne contre Marianne2 (suite), par Gilles Klein, publié sur Arrêt sur Images, le 23.06.2009 à 14h28
7) Marianne, Internet, les serviettes et les torchons, par Pierre Haski, publié sur Rue89 le 23.06.2009 à 15h22

Publié dans Articles divers

Commenter cet article

Slovar 29/06/2009 17:03

BonjourNous avons évoqué cet aticle lors de la réunion blogueur de Marianne2. C'est dommage que n'ai pas été là pour en parlerCodialementSlovar les Nouvelles

bob 26/06/2009 21:37

Avec Maurice Szafran et Martine Gozlan à la tête de Marianne 2, le site est en pleine dérive communautaire.

Patrick C. 26/06/2009 16:12

Si une partie des remarques sont exagérées, vous vous réfugiez un peu vite derrière les mots pour oublier l'esprit de votre texte.Vous commencez d'abord par un rappel qui n'apporte rien au contexte concernant l'ancienne dictature. Une dictature ne donne aucune excuse à sa remplaçante. Le fait que ce qui était avant le gouvernement actuel de l'Iran était une dictature soutenue par les USA ne leur donne aucune excuse. Faire de ce soutien des US une forme de foi est du grand n'importe quoi. Ce rappel est donc plus que maladroit, il sous-tend l'esprit du texte qui suit : dire ensuite que vous ne soutenez pas cet anti-imperialisme après ce rappel est surprenant. C'est justement cette phrase sortie d'on ne sait où, sans rapport avec cet élection, qui pose question.Vous dites que vous n'avez pas écrit que " Ahmadinejad a réellement gagné". Mais vous avez écrit qu'il a convaincu... Cette phrase peu claire méritait plus explications. Par ailleurs, ensuite vous dites que cette démocratie était biaisée ce qui est aussi léger d'après ce que j'ai pu trouver: rien dans votre texte ne parle de l'opposition entre les partisans d'une république et les tenant d'une primauté du religieux.Ce que l'on peut surtout vous reprocher à la lecture de votre article, c'est que sous prétexte de vous allumer certains journaux, vous avez donné dans le léger. Soit vous faisiez bref en disant que l'espoir entrevu était peut-être exagéré (mais les évènements qui ont suivi semble vous donner tort) sans tenter la discréditation, soit vous vouliez expliquer là où ces journaux se sont plantés et votre article et ultra léger (aucune allusion aux mouvements à l'intérieur de l'Iran, aucune allusion aux deux précédentes élections qui furent plus démocratiques et surprenantes). Les quelques liens extérieurs donnés sont de qualité très variables: en particulier, l'analyse de l'erreur d'Obama me paraît très légère (elle va dans le même sens que vous et minimise la fraude et son impact sans moyen de le vérifier). 

comet 26/06/2009 17:30


@ Patrick C.
1. Oui, les mouvements populaires du lundi et des jours suivants ont été d'une ampleur qui donnait tort à ma critique d'un espoir exagéré, au moins en partie. Je l'admets.
2. Cette prise de conscience, je l'ai eu lundi dans la soirée, ma revue de presse publiée lundi soir en témoigne.
3. Pour le reste, il s'agit de points de vue sur la situation en Iran et sur la politique américaine, qui, en tout état de cause, avec les imperfections et les maladresses que je concède, ne
relèvent absolument pas de "l'islamo-gauchisme." Car c'est bien cet amalgame que je réfute catégoriquement.


Alice 26/06/2009 10:44

Assez incroyable de voir comment la réalité de votre article initial a pu être ainsi travestie. Pour un article qui n'entre pas tout à fait dans les clous et osant un regard critique sur le traitement de l'information dans de grands journaux, la réplique ne s'est pas fait attendre, et en trois exemplaires s'il vous plaît (d'abord sur Marianne2, puis dans Libé, et enfin dans la version papier de Marianne)... "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose"Ca fait peur sur l'incapacité de nos medias à se remettre en question.Bon courage et soyez assuré du soutien de nombreux lecteurs. :)

comet 26/06/2009 17:34



Merci.