Une taupe dans la commission Hirsch sur la jeunesse

Publié le par comet

(Publié sur Marianne) Une commission sur la Jeunesse sévèrement critiquée, des associations invitées mais pas écoutées. Un site participatif mais pas d'engagements concrets. Et une taupe qui n'a pas été débusquée par les services du Haut-Commissaire.

Une commission sur la Jeunesse, trois séances plénières, et un petit livre vert… Allez hop ! C’est bouclé, remballez vos affaires et vos idées ! La commission Hirsch sur la jeunesse a fait son job. L’idée de départ, c’était ça : un catalogue de propositions pré-établies qui recevrait bien évidemment l’aval des associations sous couvert d’une concertation biaisée… Mais voilà, n’en déplaise à Bozzo le clown, les associations invitées à cette commission ne l’entendaient pas ainsi et l’ont fait savoir. 

Les services de Martin Hirsch n’ont rien trouvé de mieux que de justifier les écarts de leur haut-commissaire multifonctions par une « erreur de communication ». Ben oui ! Dans un contexte de crise, dire que l’on va se concerter mais que cela n’aboutira à rien, c’est forcément une erreur de com’. Et dire « le RSA va marcher », c'était aussi une erreur de com’ ? Il faut croire que oui si l'on s'en tient auxdoutes déjà émis par François Fillion sur le « faux » nouveau dispositif RSA.

Enfin, du côté des associations, c’est l’inquiétude qui règne. Au CNAJEP – Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire - on dénonce une « manœuvre de diversion » à propos du livre vert. Des propos qui auraient irrité Bozzo le clown, lui qui s’est finalement justifié sans forcément convaincre, à en croire nos interlocuteurs. Une commission par ailleurs critiquée de l’intérieur par un blogueur anonyme qui alimente par intermittence le livre noir du livre vert. Une initiative là-encore fort peu appréciée par M. Hirsch, qui mène l’enquête, nous assure-t-on, pour débusquer l’auteur du site. 

Aux dernières nouvelles, les services du Haut-commissaire n’ont toujours pas trouvé la taupe. Mais qu’on se rassure, ou pas, apparemment, ils ne désespèrent pas… Conclusion, « est-ce qu'on est à côté de la plaque ?  » demande Martin Hirsch. A vous de juger !  

Retrouvez cet article sur Marianne2.fr 

Publié dans Articles Marianne

Commenter cet article