Crise du lait: 60000 emplois en jeu… et zéro responsable

Publié le par comet

(Publié par Marianne) Les métiers du lait sont dans la tourmente. 60 000 personnes craignent pour leur emploi. Et personne n’est responsable : ni les ministres, ni les services des ministères, ni les industriels...
 
Le lait, en France, c'est 60000 emplois. La crise du lait, ce sont donc des milliers de Français susceptibles de se retrouver au chômage. On pourrait croire que, dans ces conditions, les pouvoirs publics prennent leur part de responsabilité. Il n'en est rien. « Les ministres de l’Agriculture européens se mettent d’accord pour ne pas être d’accord entre eux. Comme c’est la règle de l’unanimité qui prévaut, s’il n’y a pas de décision, c’est la commission qui décide ! Comme ça, ils ne sont pas responsables. » : le constat de Pascal Ferey, vice-Président de la FNSEA, ressemble à un désaveu des responsables politiques. Michel Barnier communique sur son volontarisme mais ne semble pas avoir en sa possession les leviers de décision pour agir concrètement. En témoigne l’échec des négociations du dernier Conseil des ministres européens de l’agriculture.  

Réunis lundi 25 mai à Bruxelles, ils n’ont pas trouvé d’accord pour réguler de nouveau la production du lait à l’échelle des 27.
Conclusion, la dérégulation continue et la France a décidé de se mettre à l’écart en gelant la déréglementation des « quotas ». « Sur ce point, précise-t-on ainsi dans l’entourage du ministère, la question ne se pose plus. » Du moins jusqu’à la prochaine piqûre de rappel de la commission européenne qui veille scrupuleusement au maintien d’une concurrence libre et non faussée… 

Publié dans Articles Marianne

Commenter cet article