Lait : «Leclerc ? Il se fout de notre gueule!»

Publié le par comet

(Publié sur Marianne) Des magasins fermés d'office s'ils ne retirent pas de leurs rayons les produits laitiers des grandes marques. Des industriels qui font de plus en plus de marge et 12% d'augmentation du prix de vente aux consommateurs. La crise du lait incarne bien les profits de quelques uns aux dépens de tous les autres.

« On répond par là où on nous attaque ! On nous attaque sur le portefeuille. On leur répond sur le portefeuille ! ». La logique est claire : puisqu’on les oblige à vendre leur lait à perte, les producteurs de lait de la Manche ont décidé de faire retirer les produits laitiers des grandes marques. Des industriels accusés de faire grossir leurs marges aux dépends des producteurs et des consommateurs. 

Un ultimatum ou la fermeture des magasins
« La grande distribution se gave sur les marges, ils mettent la pression pour faire baisser nos prix ! ». Pascal Ferey, Vice-Président de la FNSEA, ne mâche pas ses mots. Leclerc est particulièrement en ligne de mire, ses méthodes agacent, son patron parle trop et n’agit pas assez. « Il se fout de notre gueule ! » Dont acte… Les producteurs de lait du département de la Manche ont décidé d’adresser un ultimatum à la grande distribution : retirer de la vente les produits laitiers des industriels ou ils fermeront les magasins réfractaires. Un ultimatum certes, mais pas de violence, Pascal Ferey en fait un point d’honneur. L’objectif est d’établir un partenariat juste – le prix du litre de lait à 31 centimes d’euro – pas de détruire ou de saccager. 

Et ça marche ! « Ce matin, 94 enseignes sur 120 avaient accédé à nos demandes… Il n’y a plus de produits Bongrain dans les rayons. Demain, ils doivent retirer tous les produits Danone, et après-demain, tous les produits Lactalis… (...) Ils préfèrent perdre leurs produits que de nous avoir sur le dos. ». Et pourquoi Bongrain comme première cible ? La réponse fuse : « ils ont décidé de faire le choix de leurs actionnaires (…). »

Retrouvez la suite de cet article sur le site de Marianne


Les autres articles sur la crise du lait :
. Si Barnier ne peut résoudre la crise du lait, à quoi sert-il ? . Derrière la crise du lait, il y a l'Union européenne 

Publié dans Articles Marianne

Commenter cet article