Les chiffres bidons de Hirsch sur RTL

Publié le par comet

(Publié sur Marianne) Martin Hirsch a fait ce matin son one man show chez Aphatie, et très franchement, c’était vraiment pas drôle. À mi-chemin entre le recueil des idées reçues et la démagogie d’un membre comme un autre du gouvernement.
 
Ce matin, pour la journée spéciale « RTL va sauver la France », Jean-Michel Aphatie recevait Martin Hirsch, alias « l’homme qui murmurait à l’oreille des pauvres, des jeunes, bref, des exclus ! ». Une formidable opération de com’ pour celui qui agit comme ses collègues du gouvernement, c’est-à-dire sans concertation

Hisrch et le mythe d’un chômage des jeunes astronomique 
Une idée reçue qui a la vie dure. Selon le journaliste de RTL, le chômage des jeunes avoisinerait les 20%, soit 10% de plus que la moyenne européenne. Martin Hirsch acquiesce avant de s’engager solennellement dans une tirade démagogique dont il a le secret : « Je pense que c’est des choses qu’on doit pouvoir faire entre trois et cinq ans… ». Mais de qui se moque-t-on ?
 
Dans un billet daté du 26 avril dernier, Jean-François Couvrat, qui est l’auteur du blog Déchiffrages, nous rappelait les statistiques du chômage des jeunes fournies par Eurostat. Un organisme qui dépend de la commission européenne. On apprenait ainsi que le pourcentage du chômage des jeunes en France n’était que de… 7,3%, soit 0,2% de plus que l’Europe des 15, et 0,5% de plus que l’Europe des 27… On est loin des 20% de chômage et des écarts annoncés par le Haut Commissaire à la jeunesse, qui n’a, bien entendu, jamais triché avec les chiffres  ! 
 
À cela, ajoutons que l'indice de fécondité dans les années 1980 et 1990  en France (1,78), était nettement plus élevé qu'en Allemagne (1,45) ou qu'en Italie (1,33). Autant de jeunes qui se retrouvent aujourd'hui sur le marché de l'emploi. Un facteur qui nous invite à mettre en perspective les performances de la France sur l'emploi des jeunes, son taux de chômage des jeunes devant aussi être pondéré avec la proportion de jeunes au sein de la population totale. La fécondité est, par ailleurs, considérée comme un atout à moyen terme pour la croissance du pays.  

Retrouvez la suite de cet article sur le site de Marianne 

Publié dans Articles Marianne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article